Boulangerie paysanne : du grain au pain

Notre projet

Nous nous sommes rencontrés en février 2015, et au-delà de nos combats militants, c’est la voie du pain et du grain qui nous rassemble et nourrit notre projet depuis. Nous souhaitons mettre en place un fournil nous permettant de boulanger un pain de caractère, gustatif et nutritif, à partir de notre farine de blé, moulu sur site. Nos blés, probablement différents, seront sans commune mesure avec les blés que nous connaissons tous. Car ils sont délicats à la culture, coquins en panification, et par-dessus tout un régal en bouche, de la première tranche au dernier quignon. Assurément le fournil sera un lieu de rencontres, au sens large du terme, avec la pâte, avec les gourmands, les curieux aussi, et on l’espère réjouira petits et grands. Car le cheminement n’empêche pas quelques certitudes, seuls les pesticides et autres intrants chimiques n’auront pas leur place dans notre projet. Pour le reste, l’invitation est donnée, rejoignez-nous dans l’aventure joyeuse !

Cyril et Léo

Cyril : mon chemin vers le pain

De nature gourmand et curieux, la nourriture a régulièrement été un sujet d’expérimentation pour moi, et probablement depuis tout petit. Bien des années après et notamment lorsque j’ai acquis mon autonomie financière, je me suis intéressé de près aux produits que je consommais, la manière avec laquelle ils étaient produits, distribués et consommés. Après quatre années d’activités professionnelles loin des champs (concepteur bâtiment en structure bois, en bureau d’études) j’amorce un virage de quelques degrés pour m’intéresser d’encore plus près à la voie paysanne. Façonnant la miche depuis 2007, tel un vagabond du pétrin, je décide d’aller à la rencontre de ce monde paysan. Encore plus que la technique boulangère, c’est à la source du sujet que je souhaite voyager, le grain…la semence… Je prépare un voyage autour de la France qui durera 6 mois, en 2014, à la rencontre des maraîchers et des paysans-boulangers. Autant d’expériences qui me conforteront dans mon changement de cap et nourriront mes rêves. Je choisi alors la voie du pain et des céréales avec laquelle je suis le plus en intimité. L’idée d’accompagner une graine tout au long de son processus de vie, de sa germination jusqu’à sa fermentation dans le pétrin, pour ensuite offrir un produit simple et à la fois de très haute qualité gustative et nutritive qu’est le pain. C’est cette idée là qui me motive aujourd’hui. Mon voyage n’en est qu’au balbutiement …

Léo : mon chemin vers le pain

Plusieurs années de réflexion et d’expérimentations autour d’initiatives citoyennes pour une agriculture paysanne m’ont amené tranquillement vers une conviction : il nous faut collectivement reprendre la main sur notre alimentation, sur le devenir de nos terres et sur la façon de produire. L’agriculture doit désormais se penser comme agriculture citoyenne, largement ouverte sur la société et capable d’expérimenter de nouvelles formes d’organisation collective et de nouvelles solidarités. C’est d’abord cette conviction qui me met en mouvement aujourd’hui.

Ensuite, la recherche est mon métier et, selon moi, elle n’a pas de frontière. De la philosophie des sciences au pain, il n’y a pas deux mondes mais une même envie de créer et de faire vivre des co-naissances. Toutes les étapes de la transformation du grain au pain sont pour moi un chemin de savoirs et de pratiques source de curiosité et de créativité inépuisable. C’est la découverte de la complexité dans la simplicité, de l’inachevé dans la beauté, du chaos dans l’organisé ! Et il y a un mot pour caractériser tout ça, le levain … le levain de la Terre, le levain du pain, le levain de l’humanité …

Contact : cyril.beaulieu(arobase)free.fr / leocomz(arobase)free.fr

Les actualités du projet pain paysan

Local Harvester !

Coucou les amateurs de bon pain et passionnés de la graine! J’ai un peu tardé à rédiger un petit article, c’est vrai… et depuis un mois, maturent dans une vieille grange d’un village voisin, tous mes big-bags de blé. Au moins tout ça!!! Les Echos titrait fin juillet: 2016, la pire récolte de blé en France depuis 40 ans 1976, certains l’ont connu… la grande sécheresse! 2016, tout le monde a vécu plus ou moins les inondations Et pourtant, et pourtant… Pour ma part, mes rendements ont été normaux par rapport à la normale. Mais en fait, c’est quoi la normale??? Plusieurs approches s’offrent à nous: – ce qu’à fait le voisin, – ce qu’on dit dans le monde de « la variété ancienne » (très confidentiel mais d’une ouverture exemplaire), – ce que nous disent les écris de Mâlain de la première moitié du XXème  s. – BFM TV (…) :\ Le souci de la référence voisine est que les agris voisins sont pour la plupart en « conventionnel », et surtout en variété moderne (mais ça va changer, espérons le). En général on dit entre 15 et 25 qtx/ha dans le milieu des bios en variétés anciennes, ou plutôt devrait-on dire « blés à pailles hautes »…car rien n’est plus moderne que ces graines , cultivées cette année, d’abord! issus d’une sélection massale paysanne et transmis de génération en génération, et qui revêtent une alternative de plus en plus remarquée, notamment pour leurs vertus nutritives, nous le savons maintenant. Il va falloir d’autant plus se pencher dessus dans les années à venir (cf association Graines de Noé). Donc souvent, en condition normale, il...

ALERTE MOISSON!!

Et oui les amis, demain se poursuit l’aventure de mes petites semailles! L’heure de vérité approche, c’est demain samedi 30/07 à 14h >>ICI << Si vous voulez m’accompagner dans ce moment d’intenses émotions , où il ne faudra pas rester les 2 pieds dans le même sabots, rentrez ça dans vos tablettes! Bon pas d’inquiétudes, ce sera l’ami Jean-Marc qui sera aux commandes de sa moiss’bat’! Allez je vous dit à demain… Pour patienter quelques photos des visites de ces derniers jours: visite...

Blés & ruches

En attendant un prochain article qui pourra s’appeler Pain & Miel, l’association Risomes, au travers de sa radicelle Biodiversité, vous invite ce mercredi 27 juillet à partager un moment convivial au 28-30 rue de la gare à Mâlain, à partir de 15h. Ce sera l’occasion de récolter une partie des blés de la parcelle de collection. Une partie pour l’instant… car tout ne sera peut-être pas mûr. En effet, il ne nous faut plus tarder et agir presque au coup par coup, car malheureusement, cette année exceptionnelle (une de plus), n’a pas fourni de fruits en conséquence en milieu naturel. C’est probablement la raison pour laquelle, certains d’entre vous sont rentrés en lutte contre les merles affamés, corbeaux et autres animaux zélés. Ben oui! « Ils nous mangent tout, pas une fraise et encore moins de framboise cette année » pouvions nous entendre dans la cité ces derniers jours. Armés de nos CD suspendus, rubalises aux 4 vents, épouvantails ébouriffés et filet de pêche, nous essayons de résister… Les blés n’ont pas échappés à ce triste ravage. Seuls les variétés ayant développé des capacités de résistances face l’envahisseur sont restés (barbus, et glumes pérennes), et encore pas tous…il nous faudra donc faire preuve de délicatesse pour enjamber les tiges cassées afin de récolter les précieuses graines à ressemer l’année prochaine. Mais ne vous attendez pas à des quintaux! On en profitera pour causer de la conduite de cette parcelle entre les rangs! 🙂 Et puis, en fin d’après-midi nous pourrons nous poser autour d’une table (ou pas) pour parler d’apiculture alternative. Nous aurons le plaisir d’accueillir Christophe Marek, apiculteur amateur Lorrain,...

Portes ouvertes Graines de Noé : Semences libres à Fromenteau – 26 juin 2016

Venez visiter la collection de céréales de Graines de Noé : + de 100 variétés : blés, épeautres, amidonniers, engrains, avoines… & découvrir la fabrication du pain bio au levain, avec cuisson en fin de journée. Déjeuner bio proposé sur place au bénéfice de l’association : tarif 15 € / personne 9h : Accueil des participants 9h 30 : Introduction par Bernard Ronot fondateur de Graines de Noé 10h : Début de la visite commentée de la collection de céréales 10h : Début des ateliers de fabrication du pain bio 12h : Point presse 13h : Apéritif offert ! puis déjeuner bio au tarif de 15 € par personnes au bénéfice de l’association 15h : Reprise de la visite commentée de la collection de céréales 15h : Reprise des ateliers de fabrication du pain bio 17h : Clôture de la journée Une seule adresse pour infos et inscription au repas : http://cultivonslabiodiversite.org/ @ dimanche...

Les grains sont semés, y’a plus qu’à…prier!!

Chers croqueurs de quignons et autres amis de la nature, à vous qui suivez les aventures de l’alternatives-agriculturelles, voici quelques lignes au sujet des semailles de printemps (de collection)! C’est à la toute fin du mois de mars qu’une joyeuse équipe s’est réunie, sans doute un peu naïve, mais motivée, sur l’unique parcelle de blé cultivée en bio du canton : la ZB71! Naïve disais-je… oui, parce que pour tout vous dire, tel l’outsider de la vallée, « el campesino sin terra », et n’aimant pas faire comme les autres, et encore moins suivre le modèle dominant, je suis le seul de la vallée de l’ouche à avoir semé du blé de printemps! Mais ça, mes ptits copains ne le savaient pas avant de venir 🙂 Les derniers blés de printemps ont été récoltés il y a 50 ans à Mâlain (Paroles d’ancien). C’est dire si c’est has been…(vous avez donc compris la dimension judéo-chrétienne du titre) Enfin rien de quoi entraver mon émerveillement à l’idée de voir sortir tout ça de terre. Alors bon, pour ceux qui s’inquiètent de la santé financière de ma petite entreprise (qui ne connait pas la crise, eh oui 4e fournée à partir de début mai!!) rien de quoi alourdir mes charges fixes et encore moins mon résultat d’exercice, nous avons semé 2 kg….sur environ 200 m². Non, l’idée est d’expérimenter, encore et encore…et puis poursuivre le travail des gens qui m’en ont fait don et que je puisse en faire autant un jour. L’objectif étant toujours le même, observer avec attention les variétés qui se plaisent dans la région pour les resemer plus tard....

Un moulin pour Mâlain !

Cyril Beaulieu s’installe à Malain comme paysan-boulanger. Il produit des pains au levain naturel, cuits au feu de bois, à partir de farines biologiques issues de blés paysans qu’il commence à cultiver lui-même (Un pain pour deux mains). Tous ses pains sont proposés en vente directe, notamment dans le cadre des AMAP. Et sur le chemin du grain au pain, l’acquisition d’un moulin est un maillon essentiel ! « Le moulin type Astrié est un élément essentiel du point de vue de l’autonomie paysanne. Je suis comme beaucoup de paysans, inspiré au quotidien par cette idée d’indépendance et de liberté. Le moulin est l’élément qui, entre les champs et le fournil, permet en quelques secondes de transformer le grain en farine pour qu’elle même devienne pains, quelques heures plus tard. J’ai choisi cette conception du moulin plutôt qu’une autre et ce fabricant parmi tous les autres car ils représentent à eux deux la garanti du respect de la conception du moulin des frères Astrié. Je souhaite utiliser une farine vivante, naturellement riche de tous ses nutriments, minéraux et par-dessus tout une farine dont la saveur est incomparable. Je sais déjà que cette fabuleuse machine me permettra de poser un jalon supplémentaire dans mon chemin de la voie paysanne, sobre et heureuse. Je pourrai ainsi proposer à mes mangeurs de pains, un produit dont je connais le parcours complet, du champ jusqu’à la table. » (Cyril)   La somme de 10 000 € est nécessaire pour l’acquisition du moulin   Télécharger le document de présentation Télécharger le contrat d’apport associatif pour contribuer au financement Télécharger le bulletin d’adhésion à la cagnotte...