Microbrasserie de la Roche Aigüe

Après avoir été chercheuse en sciences du goût dans différentes universités en France et à l’étranger, j’ai décidé de quitter les laboratoires de recherche pour créer une brasserie artisanale bio dans le pays de l’Auxois. Cette activité a pris place au sein du collectif de Mâlain dans le bâtiment au 28-30 rue de la Gare, près des terres du GFA citoyen Champs libres. L’aventure a démarré fin 2015, de longs mois de travaux ont été nécessaires pour réhabiliter un ancien logement, une ancienne cave et écurie en brasserie. Un an et demi plus tard, le matériel repris à la Brasserie de Longchamp a été installé et la première bière a enfin pu être brassée en juillet 2017.

Jennifer

Contact : brasserie-roche-aigue(arobase)zaclys.net / 07 69 10 90 68

Ouverture : mardi et vendredi de 14h à 18h ou sur rdv

Mon chemin vers la bière

J’ai longtemps cherché ! Tout d’abord pour mes études et ensuite dans le cadre de mon activité de chercheuse en science du goût ici et ailleurs. Puis j’ai été à la recherche d’une nouvelle activité en lien avec le goût, d’un cadre et d’un lieu de vie, d’une meilleure alimentation, de personnes partageant mes valeurs… Durant ces années de recherche un produit a toujours été présent : la bière !

Elle est consommée depuis des milliers d’années et est universelle. C’est un produit à la fois simple – quatre ingrédients de base (eau, orge, houblon et levures) – et complexe – un savoir-faire, différentes techniques et de nombreuses recettes – et surtout c’est un produit synonyme de convivialité. Partout autour d’une bonne bière, on passe un bon moment, on se rencontre, on échange… Mon parcours, mes découvertes de brasseries artisanales et mon envie de quitter mon laboratoire de recherche mais de rester en lien avec l’alimentation et la sensorialité, m’ont amenée vers le projet de créer ma micro-brasserie pour développer mes propres bières et partager mon goût pour cette boisson. J’avais le souhait de m’installer dans le pays de l’Auxois. Début 2015, il est devenu comme une évidence de m’installer à Mâlain, après avoir rencontré Myriam, Léo, Claire et François. J’ai donc rejoint le collectif pour le projet du GFA Champs libres à Mâlain. Ma micro-brasserie a pu trouver sa place dans une partie du bâtiment situé en bordure des terres du GFA. Mon projet est de commencer par une petite production de bières bio avec des matières premières achetées en France mais avec l’idée à terme que la production de houblon et d’orge se fasse sur les terres du GFA avec le collectif !

Mon installation

Pour faire simple, je suis partie de là…

et je ne me suis pas trop posé de questions, je me suis lancée dans les travaux  !

Quelques entreprises, mais surtout beaucoup de chantiers collectifs avec les copines et les copains. Un grand merci à tous ceux qui sont venus mettre la main à la pâte, partager leur connaissance, prêter du matériel…

Janvier – Mai 2016 : On casse tout !

Juin 2016 : Grande étape, la dalle pour l’espace brassage !

Juillet 2016 : On commence à reconstruire mais on casse encore un peu de plâtre !

Août  – Octobre 2016 : C’est parti pour les enduits et la pose des fenêtres…

… des petites pauses quand même !

Août 2017 : Les travaux ne sont pas encore finis mais il faut que l’on aille récupérer le matériel à Longchamp !! On a tout pris !!!

Novembre 2016 – Février 2017 : on s’attaque à l’isolation, l’électricité, les doublages, le plafond et la peinture !

Mars 2017 : Ça commence à ressembler à une brasserie !

Avril 2017 : Allez encore un peu de courage ! Décaissage de l’espace de stockage et coulage des dalles.

Mai – Juin 2017 : Installation du matériel, la brasserie est enfin prête pour le premier brassin…

Mon installation

Pour faire simple, je suis partie de là…

et je ne me suis pas trop posé de questions, je me suis lancée dans les travaux  !

Quelques entreprises, mais surtout beaucoup de chantiers collectifs avec les copines et les copains. Un grand merci à tous ceux qui sont venus mettre la main à la pâte, partager leur connaissance, prêter du matériel…

Janvier – Mai 2016 : On casse tout !

Juin 2016 : Grande étape, la dalle pour l’espace brassage !

Juillet 2016 : On commence à reconstruire mais on casse encore un peu de plâtre !

Août  – Octobre 2016 : C’est parti pour les enduits et la pause des fenêtres…

… des petites pauses quand même !

Août 2017 : Les travaux ne sont pas encore finis mais il faut que l’on aille récupérer le matériel à Longchamp !! On a tout pris !!!

Novembre 2016 – Février 2017 : on s’attaque à l’isolation, l’électricité, les doublages, le plafond et la peinture !

Mars 2017 : Ça commence à ressembler à une brasserie !

Avril 2017 : Allez encore un peu de courage ! Décaissage de l’espace de stockage et coulage des dalles.

Mai – Juin 2017 : Installation du matériel, la brasserie est enfin prête pour le premier brassin…

Mes bières

Pour le moment je propose deux types de bière, toutes deux brassées avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Une partie de l’orge utilisé est cultivé par Jean-Baptiste Zarat à Saint Broing les Moines (la Ferme aux 100 blés) et malté par Malteurs Echos, l’autre partie provient de la Malterie du Château. Pour les houblons, pas facile de se fournir en France ! En attendant d’en avoir à Mâlain, je me fournis chez nos voisins allemands, belges et anglais !

Pale ale belge

Bière blonde légèrement ambrée de fermentation haute, non filtrée et refermentée en bouteille. Bière fruitée, ronde en bouche et peu amère. 14 EBC – 24 IBU – Alc. 5.5 %

Brown ale

Bière brune de fermentation haute, non filtrée et refermentée en bouteille. Bière avec des arômes légers de malt torréfié et de café, amertume fraîche . 43 EBC – 33 IBU – Alc. 6 %

 

Où les trouver ?

Pour l’instant en circuit court et principalement en vente directe : à la brasserie,  à la vente à la ferme des Jardins de Longecourt (www.lesjardinsdelongecourt.fr), à l’épicerie bio d’Arnay (www.lepiceriedarnay.canalblog.com), dans quelques AMAP.

Les actualités du projet de microbrasserie

Premier brassin à Mâlain !

Mercredi 5 juillet, on pouvait sentir des odeurs de malt et de houblon près de la brasserie. On a enfin laissé les pelles, les marteaux et les truelles pour faire chauffer les cuves. Il aura fallu un an et demi de travaux et d’installation pour que la première bière...