Lettre d’information n°7 de RISOMES – Décembre 2016

Lettre d’information n°7 de RISOMES – Décembre 2016

EDITO « Pépinière buissonnante d’initiatives pour une transition écologique et sociale« , tels fuent les mots que nous avions choisis pour décrire le projet de RISOMES à son lancement. Au cours de ces 10 mois de fonctionnement pour l’association, ces mots ont progressivement pris corps et sens : dans le partage d’idées, de réflexions et de savoirs ; dans l’action collective concrète ; dans la mise une place d’une organisation où l’objectif est que chacun-e puisse trouver sa place. Mais si l’envie de faire ensemble et l’enthousiasme de se retrouver pour faire avancer ses idées sont bien au rendez-vous, ne perdons pas de vue que les projets lancés par les différents groupes sont de véritables montagnes à gravir ! Lancer un projet d’épicerie bio, locale, participative, … là où le feu d’une culture de la consommation insoutenable ne cesse d’être entretenu par les mastodontes de la grande distribution. Lancer un projet de café associatif reposant entièrement sur l’engagement bénévole là où la société de l’accélération dans laquelle nous sommes embarqués laisse si peu de temps et de considération pour l’oeuvre non lucrative ou non directement « productive ». Lancer des actions d’échanges non-marchands précisement à l’époque où tout est marchandisé, y compris ce qui devrait être des biens communs. Lancer un projet d’université populaire en milieu rural alors que reigne le culte des experts et que la légitimité des savoirs de l’expérience, des savoirs co-construits dans l’action, est constamment remise en cause. « Qui veut gravir une montagne commence par le bas« , un beau proverbe qui illustre bien la démarche de RISOMES : avancer ensemble tranquillement, franchir des étapes, parier sur l’intelligence collective, tolérer...