Pourquoi faut-il (vraiment) sortir du consumerisme ?

Pourquoi faut-il (vraiment) sortir du consumerisme ?

Sortir du productivisme agricole, cela semble acquis dans les milieux qui défendent une agriculture paysanne et biologique. Mais se maintient obstinément l’idée qu’il serait possible d’engager cette transition agricole et alimentaire sans sortir en même temps et avec la même conviction du consumérisme et de sa culture. Ainsi, je reste toujours très étonné de constater que même dans les milieux dits alternatifs règne une tolérance un peu naïve pour l’étiquette de consommateur. Un voile de fumée empêche encore de reconnaître le caractère cohérent et imbriqué du productivisme et du consumérisme. Un voile de fumée qui prend notamment la forme d’une tentative de sauvetage permanent de la figure sociale du consommateur en lui adossant de nouvelles vertus, consommateur responsable, consommateur éthique ou encore, grand moment poétique, consom’acteurs. A mon avis, ce sauvetage est vain pour au moins trois raisons : – l’idéologie de la consommation a accompagné la longue histoire de soumission de tout ce qui fait la richesse et la profondeur d’une existence humaine à la seule logique de la marchandise. La consommation, c’est le règne des marchandises au détriment de l’usage. Pour le sociologue Zigmunt Bauman, la société de consommation c’est la « colonisation du réseau des relations humaines par les visions du monde et les motifs de comportement inspirés par et modelés sur les Bourses de marchandises ». Pour Bauman, « La remarchandisation constante est à la marchandise, et donc au consommateur, ce que le métabolisme est aux organismes vivants” »[1]. – la réduction du citoyen au consommateur est l’une des armes les plus puissantes pour maintenir et renforcer le corporatisme agricole [2] et dé-ligitimer notre pouvoir d’agir sur le système agricole et alimentaire. La consommation,...
Heureux évènements, les poules sont là !

Heureux évènements, les poules sont là !

Heureux évènement, elles sont arrivées ! Elles s’appellent Bovans, elles pèsent en moyenne 1,6kg, et leur papa…. Euh, je m’égare… Elles vont bien, font connaissance avec leur nouveau poulailler, elles nous ont même fait la surprise des 2 premiers œufs mercredi dernier !   Pour l’instant, elles restent dans le poulailler, le temps de prendre leurs marques, et d’apprendre à pondre dans les pondoirs.   Disons que si tout continue bien comme ça, la deuxième semaine de mars, des œufs de bonne taille seront à votre disposition. J’ai bon espoir de pouvoir leur faire découvrir leur parcours bientôt. Grâce à la labellisation bio, je peux obtenir une dérogation aux mesures de confinement liées à la grippe aviaire. A suivre … Cet heureux événement m’a sorti (un court instant) de la morosité ambiante liée à la grippe aviaire dont l’actualité aura marqué 2016 comme 2017. Cette crise sanitaire rappelle un essentiel, c’est plus simple de gérer des problèmes sanitaires sur de petits élevages que sur des milliers d’animaux. Mais au fait, petite ferme, ça veut dire quoi ? J’ai eu la réponse à ma question dans ce document.   Et comme un heureux événement n’arrive jamais seul, la Ferme a trouvé son nom et son nouveau mail : Ferme de la Cocotte d’Or : fermedelacocottedor@alternatives-agriculturelles.fr PS : toutes mes excuses pour n’avoir pas pris le temps de vous informer de toutes les étapes que nous avons passées depuis le mois de juin dernier, début de la construction du poulailler, mais je me rattraperai !  ...
Prochaine Assemblée Générale de RISOMES – 12 mars à Mâlain

Prochaine Assemblée Générale de RISOMES – 12 mars à Mâlain

Assemblée Générale de RISOMES Le dimanche 12 mars 2017  Salle des fêtes de Mâlain – 9h30   Retrouvons-nous pour faire un bilan de cette première année de fonctionnement pour notre association et envisager ensemble la suite de l’aventure. Nous invitons chaque groupe-action à préparer un petit bilan de ses activités de l’année et à proposer des orientations pour l’année à venir.   09h30/10h00 – Accueil et émargement 10h00/11h00 – Bilan d’activité (du collectif et de chaque groupe) 11h00/12h00 – Orientations 2017 (présentation, discussion et votes) 12h15/12h30 – Renouvellement des membres du collectif 12h30 –  Repas partagé Après le repas, nous pourrons monter voir l’avancement des travaux du café. Les groupes qui le souhaitent pourront aussi utiliser la salle des fêtes pour se réunir l’après-midi.    Si vous ne pouvez pas être présent-e à l’AG, merci de nous renvoyer une procuration. Télécharger la procuration Télécharger le bulletin d’adhésion...
Troquons nos graines!

Troquons nos graines!

C’est parti pour notre saison 2017 et avec elle notre tout premier rdv de l’année! Les jardins vont bientôt se réveiller et les jardiniers commencer leurs semis. Nous vous proposons de participer à notre troc de graines annuel et convivial  le dimanche 26 février, de 14h à 18h, au café associatif du 28-30 rue de la gare à Mâlain. Le principe est simple: Venez avec vos graines de plantes potagères et ornementales disponibles au troc et faites vos échanges avec les autres troqueurs librement, des petits sachets seront à votre disposition si vous en manquez. Nos conseils: échangez les semences de plantes dont vous connaissez la famille et la variété, le lieu et l’année de production (car les graines ont des durées germinatives limitées). Si vous proposez au troc une variété que vous avez achetée, évitez les graines hybrides (type F1) car celles-ci ne sont pas reproductibles. Pourquoi troquer les graines? Pour vous permettre d’accéder à de nombreuses variétés de plantes potagères et ornementales originales, anciennes et reproductibles, à travers une démarche non marchande. Pour participer à la protection de la biodiversité cultivée et des savoir-faire qui l’accompagnent: en un siècle et à grands coups de standardisation industrielle, nous avons perdu plus de 70% de ce merveilleux patrimoine commun! Aux graines citoyens! Nous mettrons à disposition boissons chaudes,  boissons fraîches et gâteaux, apportez un petit quelque chose si vous le voulez. A tout bientôt! La Milpa et le groupe « échanges non marchands » du Risomes (merci à eux pour la co-organisation!)...