Après l’AG du GFA : l’aventure continue de plus belle !

Après l’AG du GFA : l’aventure continue de plus belle !

Samedi 17 septembre, nous étions environ 80 à nous retrouver dans le poulailler de Myriam pour l’AG 2016 du GFA citoyen Champs Libres. Dans une ambiance chaleureuse, et ceci malgré le froid, cette AG fut l’occasion de faire le bilan de la première année de fonctionnement du GFA (rapport d’activité disponible ici) et de faire le point sur l’avancement des différents projets. En plus des projets en cours d’installation sur les terres du GFA (élevage de poules pondeuses/verger conservatoire – porté par Myriam – et jardin potager en permaculture – porté par Hélène), deux nouveaux projets ont été présentés : culture de houblons par Renaud (dans le cadre de la mise en place de la brasserie artisanale de Jennifer) et culture de céréales paysannes (dans le cadre de l’activité de paysan-boulanger de Cyril). Elevage de poules / Verger conservatoire Jardin potager en permaculture Culture de céréales panifiables Culture de houblons Afin de répondre aux besoins en foncier pour ces projets, nous avons identifié 3 ha de terres à acheter sur Mâlain et Beaume-la-Roche. C’est pourquoi nous avions ouvert de nouveau le capital social du GFA à la participation citoyenne afin de récolter 7000 Euros. L’objectif a été largement atteint puisque samedi 17 septembre, le GFA a augmenté son capital social de 14 000 Euros grâce à la participation de 17 nouveaux associés et à l’augmentation de la participation de 28 associés. Composé aujourd’hui de 126 associé-e-s, le GFA citoyen Champs Libres continue donc son chemin pour que l’agriculture redevienne une préoccupation citoyenne et la terre notre bien commun. Merci à tout-e-s les participant-e-s, bienvenu-e et merci aux nouveaux associé-e-s, merci à Myriam de nous...
Local Harvester !

Local Harvester !

Coucou les amateurs de bon pain et passionnés de la graine! J’ai un peu tardé à rédiger un petit article, c’est vrai… et depuis un mois, maturent dans une vieille grange d’un village voisin, tous mes big-bags de blé. Au moins tout ça!!! Les Echos titrait fin juillet: 2016, la pire récolte de blé en France depuis 40 ans 1976, certains l’ont connu… la grande sécheresse! 2016, tout le monde a vécu plus ou moins les inondations Et pourtant, et pourtant… Pour ma part, mes rendements ont été normaux par rapport à la normale. Mais en fait, c’est quoi la normale??? Plusieurs approches s’offrent à nous: – ce qu’à fait le voisin, – ce qu’on dit dans le monde de « la variété ancienne » (très confidentiel mais d’une ouverture exemplaire), – ce que nous disent les écris de Mâlain de la première moitié du XXème  s. – BFM TV (…) :\ Le souci de la référence voisine est que les agris voisins sont pour la plupart en « conventionnel », et surtout en variété moderne (mais ça va changer, espérons le). En général on dit entre 15 et 25 qtx/ha dans le milieu des bios en variétés anciennes, ou plutôt devrait-on dire « blés à pailles hautes »…car rien n’est plus moderne que ces graines , cultivées cette année, d’abord! issus d’une sélection massale paysanne et transmis de génération en génération, et qui revêtent une alternative de plus en plus remarquée, notamment pour leurs vertus nutritives, nous le savons maintenant. Il va falloir d’autant plus se pencher dessus dans les années à venir (cf association Graines de Noé). Donc souvent, en condition normale, il...